écrivains tireurs_1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

écrivains tireurs_1

Message par Le Serpent Vert-77 le Lun 11 Juil - 14:22

Je lis rapidement Les Voyageurs du Temps, de Philippe Sollers (Gallimard, 2009). Ce n'est pas parce que j'adore cet écrivain vivant, mais parce qu'il a intérêt notoire tout de même.

Extrait :


« Je viens du Centre de tir. Quelques bavures pour commencer (fatigue, souffle court), et puis précision. Je ne sais plus quel poète américain a écrit ces deux vers : “Paradis calme/Au-dessus du carnage” ». C’est mon état d’esprit à l’entraînement. En haut, si j’arrive à penser le moins possible, ciel, bleu, calme, lumineux. En bas, explosions et larmes.

Je me concentre sur le mot “mot”. Je le vois là-bas, dans la ligne de mire. Il respire un peu, il grandit, c’est lui que je vise, que je veux toucher et trouer. MOT. Avec une lettre de plus, c’est MORT. En anglais, ça ferait WORD et WORLD. Je tire sur la mort, je tire sur le monde. Petite plaisanterie, mais qui fait du bien. Ma voisine de stand, Viva, me félicite d’avoir mis dans le mille. Je ne sais rien de ses activités, ni elle des miennes. On se sourit, ça suffit. »

Son grand-père maternel était champion d'escrime et de tir, installé du côté de Nogent...
Le centre de tir dont il parle est celui du ministère de la Défense, à deux pas de la rue Sébastien-Bottin où se trouve Gallimard.



Le Serpent Vert-77
Membre Senior
Membre Senior

Nombre de messages : 348
Inscription le : 11/12/2010
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum