Coulage des balles en plomb

 :: Espace Pistolet ::  :: Matériel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coulage des balles en plomb

Message par Suisse le Dim 9 Déc - 17:44

Bonjour,
Je me lance dans le coulage des balles en plomb pour le calibre 9mm Para 124 Gn. Ayant tout le matériel prévu à cet effet, j'ai commencé un premier jet qui ne s'est pas montré concluant (dispersion de plus de 1 m entre les impacts à 25m... et emplombage du canon avec 100 cps tirés). Le mélange était de 5% d'étain, soit 5 gr pour 100 gr de plomb pur. Dureté Brinnell de 8 avec le duromètre Lee. A coup sûr trop mou. Maintenant, j'ai augmenté drastiquement le taux d'étain à 15, voire 20 %, soit 150 ou 200 gr d'étain pour 1 kg de plomb. J'ai obtenu une dureté assez basse, entre 14 et 15 Brinnell. Selon vos expériences, est-ce assez dur pour garantir un bon tir et un faible emplombage ? je n'ai pas encore fait d'essais dans mon STI. Je sais qu'on peut mettre de l'antimoine, mais il fond à 630° et les fours prévus pour la fonte des balles ne dépasse pas les 450°. Pourriez-vous me faire part de vos expériences en ce qui concerne les coulage des balles en 9mm Para ? J'ai également utilisé des calibreurs en 356 ou en 357, toujours de chez Lee.

Merci pour vos commentaires ou réponses en rapport avec ces questions.


Suisse
Membre
Membre

Nombre de messages : 132
Inscription le : 13/11/2006
Pays : Vaud et Valais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coulage des balles en plomb

Message par Littlekiki45 le Dim 9 Déc - 19:19

Bonsoir,
Je ne sais pas si cela peut vous aider ...
Ayant pratiqué un peu le tir aux armes anciennes et donc coulé mes balles, j'ai constaté que si les balles, à la sortie du moule tombaient dans de l'eau froide, pouvaient subir comme l'effet d'une trempe. J'obtenais une dureté bien superieure qu'avec un refroidissement à l'air. Le plomb utilisé était de la récupération de plombs de 4.5 mm
Ce n'est qu'une remarque, je n'ai jamais pratiqué le coulage de balles pour armes modernes


Littlekiki45
Membre
Membre

Nombre de messages : 93
Inscription le : 08/05/2012
Pays : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coulage des balles en plomb

Message par PHOBEE le Dim 9 Déc - 20:07

Bonsoir,
pour avoir une densité régulière il faut :
5% ETAIN
5% ANTIMOINE
90% PLOMB.
ATTENTION PENDANT LA FONTE BIEN AERER LA PIECE PORTER UN MASQUE ET DES LUNETTES MIEUX AVOIR UNE VENTILATION POUR EVACUER LES VAPEIRS A L EXTERIEUR.

PHOBEE
Membre Initié
Membre Initié

Nombre de messages : 175
Inscription le : 09/03/2006
Pays : côte d'or (21)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coulage des balles en plomb

Message par Suisse le Dim 9 Déc - 20:20

Merci pour vos réponses, concernant l'antimoine, il fond à 630°, quelle manière à utiliser alors que le four pour les balles en plomb ne monte qu'à 440 ou 450° ?

Faut-il faire fondre l'antimoine séparément du plomb/étain, puis mettre ce mélange dans l'antimoine ?

Suisse
Membre
Membre

Nombre de messages : 132
Inscription le : 13/11/2006
Pays : Vaud et Valais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coulage des balles en plomb

Message par jpg73 le Dim 9 Déc - 21:37

L'antimoine seul fond à ces températures mais en alliage cela ne se comporte pas du tout de la même façon.

Il y a des articles là dessus, et d'ailleurs les couleurs de soldats en plomb font des mélanges assez extraordinaire qui fondent à basse température pour préserver leurs moules souples.

Jp

jpg73
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 2488
Inscription le : 26/05/2010
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coulage des balles en plomb

Message par Doc Bernie le Lun 10 Déc - 0:13

jpg73 a écrit:L'antimoine seul fond à ces températures mais en alliage cela ne se comporte pas du tout de la même façon.

Il y a des articles là dessus, et d'ailleurs les couleurs de soldats en plomb font des mélanges assez extraordinaire qui fondent à basse température pour préserver leurs moules souples.

Jp

Les fondeurs utilisent des alliages plomb, antimoine, étain, cadmium, bismuth et zinc entre 230 °C et 300 °C qui restent compatibles avec les moules silicone. C'est ainsi que je fais mes pièces d'accastillage de blindés au 1/6 ème, avec les précautions d'usage (gants, tablier de cuir, lunettes, masque et aération maximum).
Dans la littérature anglosaxonne, chercher "white metal".
Cette technique permet d'avoir un mélange très fluide, prenant le moindre détail, avec un retrait très limité.
Trop d'étain : alliage trop dur
Trop de plomb : alliage trop mou
Pas d'antimoine : alliage pas assez fluide.


Doc Bernie
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 2907
Inscription le : 30/05/2011
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coulage des balles en plomb

Message par jean-luc kaluzko le Mer 19 Déc - 18:29

Bonjour

Un conseil que j'ai mis en pratique pour que le mélange étain antimoine se fasse bien, mettre régulièrement un morceau de bougie dans le mélange pour "fluxer" (c'est le terme qu'emploie l'ancien qui m'a donné ce conseil), et ainsi obtenir une dureté constante.
Depuis l'apparition sur le marché des ogives Ares, et d'autres avec revêtement moly, je ne me farcis ces parties de vapeurs toxiques uniquement pour les armes anciennes.


Cordialement
Jean-Luc

jean-luc kaluzko
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 37
Inscription le : 20/09/2011
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 :: Espace Pistolet ::  :: Matériel

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum