Mes armes anciennes, toute une histoire.

Aller en bas

Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par Eric 51 le Dim 3 Jan 2016 - 15:54

Bonjour,

Je ne poste pas très souvent et pour cause, étant plus tourné vers les AA et d'autres forums. Mais puisqu'il existe un chapitre AA, permettez-moi de vous présenter ma petite famille qui s'est agrandie depuis mon inscription. Je vous guide pour la visite.

Ma première arme à poudre noire date d’avril 2013, c’est une réplique d’un revolver Remington bronzé 1858 calibre .36, un cadeau de départ en retraite avec laquelle je fait mes meilleurs cartons. Je lui ai fait l'honneur de cet écrin de toute beauté, un holster « BUFFALO » + ceinturon avec clous Navajo, et un porte double barillet.
Spoiler:

courant 2014, j'ai fait d'autres acquisitions:
- d'abord une réplique de revolver Remington inox 1858 target calibre .44, racheté d'occasion sur un forum, très peu tiré, je souhaitais évoluer en sensations par rapport au .36;
- puis en fin d'année, un pistolet Patriot calibre .45, je souhaitais découvrir le principe d'une arme à percussion et à chargement par la bouche, tellement d'éloge avait été dite sur cette arme que j'ai craqué.
courant 2015, l'occasion me place sur le chemin de cette arme dont un copain voulait se séparer pour une bouchée de pain, elle a très peu tiré et s'ennuyait dans un tiroir depuis une quinzaine d'année, c'est une réplique de colt 1851 Navy Rebnord Sheriff carcasse laiton calibre .36.
Spoiler:

Très vite, le syndrome de l'arme d'épaule me reprend. Voici un fusil, Tryon target calibre .50. Là les sensations sont très différentes et me conviennent mieux. Il me faut encore perfectionner ma position au tir debout, mais je m'applique du mieux que je peux à chaque passage au club toutes les semaines.
Spoiler:

Puis récemment, à force de lecture et d'imprégnation historique, je commence à me renseigner et à me documenter sérieusement sur la technique d'une platine silex. Je vais même jusqu'à essayer une réplique de mousquet 1er Empire Charleville 1777 version cavalerie. Je suis immédiatement conquis et j'ai envie de franchir le pas.
Spoiler:

Voici donc le nouveau-né, une réplique du fusil d'infanterie autrichienne modèle 1798 calibre .69, inspiré à l’époque du XVIIIème siècle d’une arme française, le fameux fusil charleville modèle 1777 de la grande armée et de la garde impériale. Souhaitant considérer cette arme comme une authentique, j'en dresse un historique qui relate sa création et une description sur le principe de sa mise en oeuvre digne d'un manuel militaire.
Il me manque encore la baïonnette, elle n'est pas réalisée en réplique et n'existe qu'en authentique pas vraiment abordable pour toutes les bourses. Je me donne un an pour en trouver une, sinon je pencherai pour une réplique d’un modèle voisin de l’autrichienne d’époque, ce sera sans doute une baïonnette britannique de mousquet anglais le Brown Bess, car la lame correspond un peu à celle du mousquet autrichien.
Spoiler:





Les premiers chants du mousquet avec 5 grammes de poudre n’interviendront qu’après la fabrication de plusieurs outils qui me permettront un usage confortable sur le pas de tir :
- Une baguette de chargement en acier de 1,25m de longueur dans un fer à béton de 8mm de diamètre avec une pièce de plomberie d’un côté pour pousser la balle dans le canon et une balle de golf à l’autre bout pour adoucir la poussée;
- Une baguette de nettoyage en bois rond de 1,25m de longueur et 12 mm de diamètre transformée à partir d’un kit d'entretien pour fusil de chasse calibre 16;
- Un entonnoir de chargement dans un tube en cuivre de plomberie de 1,25m de longueur et 10mm de diamètre avec un douille 10/12 en forme d’entonnoir.

Ma fréquentation du club de tir est en ce moment interrompue pendant les vacances scolaires, je reprend la semaine prochaine avec le Tryon que j’affectionne plus particulièrement. Courant février, je testerai pour la première fois le mousquet, là on changera d’époque et de techniques, tout un apprentissage en perspective, un plaisir à l’état pur !!!

En attendant, je bricole et le plaisir est également au rendez-vous. Voilà, j'espère ne pas vous avoir trop ennuyé en ayant volontairement été très long, mais une passion peut être débordante et envahissante.

Bien à vous, éric.
avatar
Eric 51
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 47
Inscription le : 21/02/2014
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par MaxxFly le Dim 3 Jan 2016 - 21:26

Belle collection.
Je viens d'acheter un Uberti / Remington Inox en .44
C'est très différent de ce que l'on voit couramment sur les pas de tir, mais très sympa !
avatar
MaxxFly
Membre
Membre

Nombre de messages : 103
Inscription le : 15/11/2015
Pays : Andorre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par Eric 51 le Dim 3 Jan 2016 - 21:45

Bonsoir MaxxFly,
Ne t'y trompes pas, je ne suis pas un collectionneur, ni un compétiteur d'ailleurs, juste un simple passionné amoureux des AA qu'il se choisit et qu'il possède, rien de plus!
Pour le Remington inox en .44, je te donnes entièrement raison, en plus l'entretien sur ce genre de modèle va relativement vite. Par contre Uberti, tu m'en diras des nouvelles car tu jugeras à l'usage de la marque, le mien est un Pietta, bonne réputation et j'en suis particulièrement satisfait...!
avatar
Eric 51
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 47
Inscription le : 21/02/2014
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par MaxxFly le Dim 3 Jan 2016 - 21:58

Cela ne fait que quelques jours, et je n'ai pas d'éléments de comparaison.
Quelle est la réputation d'Uberti ?
avatar
MaxxFly
Membre
Membre

Nombre de messages : 103
Inscription le : 15/11/2015
Pays : Andorre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par contender.moustachu le Dim 3 Jan 2016 - 22:25

Uberti etait le haut de gamme,avec Pedersoli.

Uberti reste parmi les bons choix.

Pietta est maintenant revenu au niveau et réalise des armes bien finies.

se sont les seuls fabricants à l'heure actuelle.
avatar
contender.moustachu
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3623
Inscription le : 09/10/2012
Pays : Gaule

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par syltab le Dim 3 Jan 2016 - 22:52

contender.moustachu a écrit:
se sont les seuls fabricants à l'heure actuelle.

Avec Baumkircher ou Dedinsky.

_________________
Quand rien ne marche, on se tourne vers le C4. (Jamie Hyneman)
avatar
syltab
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 3698
Inscription le : 16/08/2005
Pays : France (17, 86)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par contender.moustachu le Dim 3 Jan 2016 - 23:06

ils font aussi des revolvers??


ah oui..

revolver
BAUMKIRCHER 1858 cal 36...1900€!!! pleure


Dernière édition par contender.moustachu le Dim 3 Jan 2016 - 23:11, édité 1 fois
avatar
contender.moustachu
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3623
Inscription le : 09/10/2012
Pays : Gaule

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par syltab le Dim 3 Jan 2016 - 23:09

Baumkircher propose 5 ou 6 revolvers.

_________________
Quand rien ne marche, on se tourne vers le C4. (Jamie Hyneman)
avatar
syltab
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 3698
Inscription le : 16/08/2005
Pays : France (17, 86)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par contender.moustachu le Dim 3 Jan 2016 - 23:13

t'as vu les prix???

et en plus en 36...
avatar
contender.moustachu
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3623
Inscription le : 09/10/2012
Pays : Gaule

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par syltab le Dim 3 Jan 2016 - 23:24

contender.moustachu a écrit:t'as vu les prix???

et en plus en 36...
Le prix s'oublie mais la qualité reste. Pour le calibre tu peux en demander un autre, 38, 40 ou 44 comme tu veux.

_________________
Quand rien ne marche, on se tourne vers le C4. (Jamie Hyneman)
avatar
syltab
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 3698
Inscription le : 16/08/2005
Pays : France (17, 86)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par contender.moustachu le Dim 3 Jan 2016 - 23:34

oui,bien sur...

pleure €€€€
avatar
contender.moustachu
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3623
Inscription le : 09/10/2012
Pays : Gaule

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par Gnocchi21fr le Lun 4 Jan 2016 - 7:03

Rha Lovely quand-même ces répliques de revolvers et pistolets poudre noire amoureux
http://baumkircher.at/Pd.aspx?lang=en&Pid=23
http://baumkircher.at/Pd.aspx?lang=en&Pid=2
pleure aussi pour les €€€€

Mais la qualité est remarquable, rien à voir avec des répliques basiques.
avatar
Gnocchi21fr
Membre
Membre

Nombre de messages : 107
Inscription le : 02/12/2012
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes armes anciennes, toute une histoire.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum