Quantifier la pression sur la queue de détente

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par nonoboss77 le Jeu 7 Juil - 16:54

Comment aider nico a travailler son lâcher ? = connaitre sa détente (en dehors de savoir avec quelle technique il procède, ça on a bien comprit qu'il voulait un lâcher en préparation).

Si vous partez du principe que d'avoir du déplacement dans la queue de détente lorsque l'on augmente la pression du doigt gène votre départ du coup.
Je vous répondrait que n'avoir aucun déplacement du tout empêche toute remontée d'information.

Si seul l'écrasement du doigt vous suffit à juger du lâcher, aucun problème à ne régler aucune course après la bossette.
Mais de mon côté, rajoute une information supplémentaire au lâcher.

En France avec 200 000 tireurs, on est pas mal non plus! ;-)
avatar
nonoboss77
Membre Senior
Membre Senior

Nombre de messages : 305
Inscription le : 22/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par the cyril le Jeu 7 Juil - 19:56

lu comme ça effectivement.

pour travailler le lâcher en préparation, de mon avis, y a pas 36 solutions.

je penses que l'idée de quantifier "la pression" à l'aide d'un appareil n'est ni optimal ni utile (un peu comme pour un match où l'on se dit, aujourd’hui je jais au moins 560).

1-travailler au scatt ce qui va permettre de vérifier que l'on fait le bon geste de lâcher.

2-si pas de scatt, travailler en proprioception, déformation de la pulpe de l'index, sensation tactile etc ...
A mon avis, en tir à sec, assis sur coussin les yeux fermés, une fois au contact du point dur effectuer une pression supplémentaire et bien ressentir l'écrasement supplémentaire de la pulpe de l’index.

Ensuite pour se faire plaisir la même sur plaque.

Pour l'heure, je ne vois que ça, mais la nuit porte conseil.


Dernière édition par the cyril le Jeu 7 Juil - 20:07, édité 2 fois
avatar
the cyril
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 57
Inscription le : 26/12/2011
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par Air Force le Jeu 7 Juil - 19:59

+ 1000 cyril..! thumright quand tu dis =

"2-si pas de scatt, travailler en proprioception, déformation de la pulpe de l'index, sensation tactile etc ...
A mon avis, en tir à sec, assis sur coussin les yeux fermés, une fois au contact du point dur effectuer une pression supplémentaire et bien ressentir l'écrasement supplémentaire de la pulpe de l’index.
Ensuite pour se faire plaisir la même sur plaque.
Pour l'heure, je ne vois que ça, .."
avatar
Air Force
Membre
Membre

Nombre de messages : 9786
Inscription le : 13/09/2008
Pays : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par Doc Bernie le Jeu 7 Juil - 22:44

nonoboss77 a écrit:(...)
Je vous répondrait que n'avoir aucun déplacement du tout empêche toute remontée d'information.
C'est loin d'être exact. On peut parfaitement sentir le départ sur des détentes directes, telles que celles qui sont utilisées en bench (un extrême) ou une arme d'ordonnance bien réglée (un Colt 1911 correctement préparé, l'autre extrême).
Il faut sortir un peu des doctrines dues à la généralisation des détentes "à bossette " qui étaient qualifiées de "détentes allemandes" il y a un siècle, héritières de la technique de tir au Mauser 98.
Depuis le début de ce fil, il y a confusion entre la détente et sa cinématique (à bossette, à double bossette, directe) et la manière de la lâcher (2 temps, progressive, pulsion).
De plus, mélange entre force (celle qui est exercée sur la détente), pression (cette force par unité de surface de la détente),  ce qui amène des erreurs d'interprétation entre la perception sensorielle et son intégration corticale (par biofeedback).

Pour ce qui concerne la compréhension du toucher, j'ai essayé de trouver sur le web quelque chose d'abordable : voir paragraphe 2.2
http://biologiedelapeau.fr/spip.php?article30
Pour simplifier, il faut bien différencier ce qui est du toucher proprement dit, de la sensibilité à la pression (je rappelle, par unité de surface), et de la force exercée sur la détente (sensibilité neurotendineuse du fléchisseur du doigt).
Vous me direz : "Tu es bien gentil", mais que fait-on ?"

Et bien, on commence par trouver quelqu'un qui sait bien régler la détente... mais encore faut-il savoir ce que l'on désire : course, force de cette course, engagement, force de cet engagement, course résiduelle, surface d'appui (large, fine, boule, etc). Cela peut devenir un excellent travail d'intersaison.


Dernière édition par Doc Bernie le Ven 8 Juil - 12:11, édité 1 fois
avatar
Doc Bernie
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3090
Inscription le : 30/05/2011
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par the cyril le Ven 8 Juil - 7:59

pouaaa, là pour moi tu vas trop loin.

bien que l'un soit là résultante de l'autre et je comprends bien ta démonstration, pour ma part, je crois très sincèrement qu'il faut rester sur quelque chose de simple (ou basique) de manière à ne pas surcharger le flot d'information qui remonte.

celà n'engage que mon avis personnel.
avatar
the cyril
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 57
Inscription le : 26/12/2011
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par rem.44 le Ven 8 Juil - 8:57

Bah justement, il me semblait que Doc bernie s'en tenait aux bases, dans sa réponse.
Ne pas confondre "type de détente" et "type de lacher", et ne pas confondre appui et pression.
Et savoir régler sa détente. Surtout. Avant tout !
C'est justement en simplifiant à l'extrème que tu passe à coté des bases, et que tu travailles dans le vent.
Perso, j'approuve mille fois ce qu'il explique.

Et j'ajouterai : ne pas croire que parce qu'on met 450 grammes sur la course, et 50 grammes sur le "point dur" que ça résout le problème.
Le "doigt de bois", on le ressent même sur une détente légère. Même au libre, à 30 grammes ... siffle



avatar
rem.44
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 778
Inscription le : 14/11/2011
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par franck1872 le Ven 8 Juil - 9:56

Il y a un bon exercice qui consiste à effectuer des amenés de bossette en augmentant de plus en
plus la pression. amoureux j'ai découvert une autre approche de la sensibilité de la force exercé sur la queue de détente.
avatar
franck1872
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 601
Inscription le : 22/09/2013
Pays : france

http://www.agenda-tir-sportif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par Doc Bernie le Ven 8 Juil - 10:28

c'est à dire expérimenter le lâcher en pulsion ? C'est un excellent exercice quand on a du mal à lâcher.
avatar
Doc Bernie
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3090
Inscription le : 30/05/2011
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par GILAP le Ven 8 Juil - 11:19

Le tir à sec,permet de se concentrer sur le lâcher.
avatar
GILAP
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 806
Inscription le : 30/03/2012
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par nonoboss77 le Ven 8 Juil - 11:49

Ca c'est bien un exercice sur lequel on est d'accord. Le tir à sec pour la préparation du lâcher.
On commence par travailler un type de lâcher en tir à sec (sur cousin ou pas).
Puis on passe sur plaque, pour rajouter l'évênement de départ du coup.
Puis on ajoute un carton blanc pour ajouter l'alignement cran de mire et guidon.
Enfin on rajoute un carton, parce que c'est bien le but à la fin. Automatiser un type de lâcher.

Je précise que c'est bien pour éviter le phénomène de doigt de bois que j'ai réglé ma détente en conséquence.
Avec la pression des matchs, on perd nos moyen par l'enjeu de la compétition. On a l'impression d'appuyer des tonnes, sans arriver à faire partir le coup.
Maintenant c'est plus simple pour moi, un bon lâcher est lorsque je ressent le doigt progresser.
Ce sont des réglages spécifiques à mes disciplines de précision.
Au 25m, la détente est plus directe.
avatar
nonoboss77
Membre Senior
Membre Senior

Nombre de messages : 305
Inscription le : 22/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par the cyril le Lun 11 Juil - 7:55

alors dans ce cas d’espèce, c'est la confiance en toi qu'il te faut développer.

visiblement ton facteur limitant n'est pas technique mais psychologique (bouger acceptable, accepter de lâcher en conscience dans le bouger etc ).

avatar
the cyril
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 57
Inscription le : 26/12/2011
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quantifier la pression sur la queue de détente

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum