Super à l'entraînement, nul en match

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Super à l'entraînement, nul en match

Message par yvart le Mer 23 Jan - 11:25

Je pense que le sujet a dû être abordé déjà à de multiples reprises, mais j'ai vraiment besoin de conseils.
A l'entraînement, je fais des bons résultats pour mon niveau (débutant), mais sitôt qu'il y a un enjeu, ne serait-ce que l'apéro, je me ratatine avec des départs du coup m.......iques et des résultats bien en dessous de mes capacités.
Depuis le début de l'hiver, en PAC, je progresse à l'envers!!!!!!!!!!!!!

Est-ce que quelqu'un peut m'aider? Merci d'avance.
avatar
yvart
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 26
Inscription le : 13/01/2008
Pays : Vaud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par tueurdemouches le Mer 23 Jan - 15:43

bonjour
vu le niveau et l'ancienneté normal
pour bien marcher en compet il faut en faire
le vécu en compétition ne s'apprend qu'en compet
cqfd!!bon courage il ne faut pas sauter les étapes smwink
avatar
tueurdemouches
Membre Senior
Membre Senior

Nombre de messages : 455
Inscription le : 13/07/2006
Pays : f

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par yvart le Mer 23 Jan - 15:59

Merci pour la réponse, mais avez-vous des trucs pour dominer le stress de la compét? j'aimerais les essayer pour en trouver un qui me convienne.
Merci d'avance
avatar
yvart
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 26
Inscription le : 13/01/2008
Pays : Vaud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par le xavier77 le Mer 23 Jan - 16:01

esaye de faire de la sophrologie...........................sa aide beaucoup thumright
avatar
le xavier77
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 2478
Inscription le : 12/06/2007
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par Cyn le Mer 23 Jan - 21:43

Je dirais que le problème vient très souvent de l'envie de faire mieux en match que ce que l'on sait faire. On se colle la pression tout seul !!!

Si un copain vous met au défi de le battre, ce n'est pas en pensant qu'il faut le battre que ça va marcher, mais plutot en pensant à ce qu'il faut faire pour y arriver...

Un mur se construit brique après brique...

Au lieu de penser au résultat de la compétition, il faut penser à la technique ou aux sensations que l'on veut obtenir en tirant chaque plomb, et en ne pensant qu'à un plomb puis l'autre et non pas aux 40 ou 60 plombs du match complet. Ne pas penser au point mais à la façon dont on va tirer le plomb et basta !
Si on est débutant, il serait très présomptueux de chercher à tirer 600/600... Par contre, il sera plus facile de se concentrer à 300% sur chaque plomb pour mettre en oeuvre la technique qu'on connait à l'instant T, et la réaliser au top. Toujours être exigeant dans la façon que l'on a de faire les choses que l'on connait et que l'on sait mettre en oeuvre.
On sera moins déçu et cela se rapprochera certainement beaucoup plus de la qualité de notre tir à l'entrainement.
Ce qui somme toute sera le plus représentatif de notre niveau du moment.
Avoir confiance en soi, et être bien conscient que ce que l'on sait, et qu'on sait le faire bien.

Quel interet de vouloir battre un Dumoulin ou un Lapeyre quand on en a pas les moyens techniques ? Espérer battre une Ferrari en conduisant une 2CV...
Il faut toujours se donner des défis abordables sans qu'ils ne soient faciles, mais plutot motivant sans être impossible...

Toutes ces choses se travaillent à l'entrainement : Séquence de Tir ( découpage technique du mouvement ), séquence mentale ( tout ce qu'on va se dire pour renforcer l'execution d'un bon geste ), l'exigeance à tous les niveaux ( on ne lâche rien, et on s'accroche aux branches ! ), les défis ( en se donnant des contrats à respecter, en points ou en technique mais uniquement en fin d'entrainement pour voir si ce qu'on a travailler avant tient la route avec un enjeu annoncé d'avance ).
Cette liste n'est bien entendu pas complète mais simplement une partie de ce que l'on peut travailler à l'entrainement.
avatar
Cyn
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Nombre de messages : 1215
Inscription le : 29/04/2006
Pays : 06 - 98

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par gillou le Mer 23 Jan - 22:01

Cyn a écrit:Je dirais que le problème vient très souvent de l'envie de faire mieux en match que ce que l'on sait faire. On se colle la pression tout seul !!!

Si un copain vous met au défi de le battre, ce n'est pas en pensant qu'il faut le battre que ça va marcher, mais plutot en pensant à ce qu'il faut faire pour y arriver...

Un mur se construit brique après brique...

Au lieu de penser au résultat de la compétition, il faut penser à la technique ou aux sensations que l'on veut obtenir en tirant chaque plomb, et en ne pensant qu'à un plomb puis l'autre et non pas aux 40 ou 60 plombs du match complet. Ne pas penser au point mais à la façon dont on va tirer le plomb et basta !
Si on est débutant, il serait très présomptueux de chercher à tirer 600/600... Par contre, il sera plus facile de se concentrer à 300% sur chaque plomb pour mettre en oeuvre la technique qu'on connait à l'instant T, et la réaliser au top. Toujours être exigeant dans la façon que l'on a de faire les choses que l'on connait et que l'on sait mettre en oeuvre.
On sera moins déçu et cela se rapprochera certainement beaucoup plus de la qualité de notre tir à l'entrainement.
Ce qui somme toute sera le plus représentatif de notre niveau du moment.
Avoir confiance en soi, et être bien conscient que ce que l'on sait, et qu'on sait le faire bien.

Quel interet de vouloir battre un Dumoulin ou un Lapeyre quand on en a pas les moyens techniques ? Espérer battre une Ferrari en conduisant une 2CV...
Il faut toujours se donner des défis abordables sans qu'ils ne soient faciles, mais plutot motivant sans être impossible...

Toutes ces choses se travaillent à l'entrainement : Séquence de Tir ( découpage technique du mouvement ), séquence mentale ( tout ce qu'on va se dire pour renforcer l'execution d'un bon geste ), l'exigeance à tous les niveaux ( on ne lâche rien, et on s'accroche aux branches ! ), les défis ( en se donnant des contrats à respecter, en points ou en technique mais uniquement en fin d'entrainement pour voir si ce qu'on a travailler avant tient la route avec un enjeu annoncé d'avance ).
Cette liste n'est bien entendu pas complète mais simplement une partie de ce que l'on peut travailler à l'entrainement.


En match, ne penses pas aux autres : ils sont soit meilleurs, soit moins bons que toi. D'habitude . . . . Ce qui compte, c'est maintenant.
Il faut savoir rester modeste et essayer de faire au moins aussi bien qu'à l'entrainement.
Si tu tires dans la série d'un champion de ceci ou de cela, imagine le le pantalon sur les chevilles, assis sur son Jacob Delafont.
Il devient tout de suite moins impressionnant (évite quand même d'éclater de rire en le regardant. Le mieux est de ne pas le regarder du tout).
Fais ce que ton moniteur t'as appris, ajoute ton expérience et tu gagnera ta série.
Peut être pas aujourd'hui mais demain. C'est sur.
Gillou.
avatar
gillou
Membre Initié
Membre Initié

Nombre de messages : 191
Inscription le : 13/01/2008
Pays : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par Cyn le Mer 23 Jan - 22:05

gillou a écrit:....Si tu tires dans la série d'un champion de ceci ou de cela, imagine le le pantalon sur les chevilles, assis sur son Jacob Delafont.
Il devient tout de suite moins impressionnant...

Celle là elle est bonne... et c'est très efficace 0246
avatar
Cyn
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Nombre de messages : 1215
Inscription le : 29/04/2006
Pays : 06 - 98

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par lud59 le Mer 23 Jan - 22:35

Je dirais comme CYN il faut penser a mettre tous les éléments en oeuvre pour faire un 10
et le refaire 60 fois...
il ne faut pas vouloir faire mieux

En match j'ai compri qu'il ne faut pa penser a faire un 10
mais aux éléments pour le faire
J'ai compris ça lorsu'un entraineur m'a dit avec ses mots (ca m'a fait comprendre donc..)

" Nous, tireurs sommes + cons qu'une grand mere
Nous on veut faire un 10...et en se disant ca on le rate
alors que si tu demandes a une grand mere de te faire un gateau
elle va prendre ingrédients par ingrédients en pensant a tous ceux ci.
et en les prenant un par un..ELLe réussira son gateau"

voila ça me fait plaisir lol
avatar
lud59
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Nombre de messages : 1574
Inscription le : 17/11/2006
Pays : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par MA DALTON le Mer 23 Jan - 23:06

smwink
" Nous, tireurs sommes + cons qu'une grand mere
Nous on veut faire un 10...et en se disant ca on le rate
alors que si tu demandes a une grand mere de te faire un gateau
elle va prendre ingrédients par ingrédients en pensant a tous ceux ci.
et en les prenant un par un..ELLe réussira son gateau"

J'aime beaucoup cette image de la grand-mère avec son gâteau. J'essaierai d'y penser lors de ma prochaine compèt. D'ailleurs il faut que je me prépare une check-list de tous les points à ne respecter pour atteindre le 10. Si quelqu'un en a une toute prète je suis preneuse
avatar
MA DALTON
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 661
Inscription le : 26/04/2007
Pays : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par tirodix le Mer 23 Jan - 23:22

Salut


  1. Prise de la position. Si vous vous êtes déplacé depuis le coup précédent (pause, changement de boite de cartouches, contrôle d'impact au télescope,...) la prise de position doit être consciente et précise. Si vos pieds n'ont pas bougé, le contrôle de la position est en principe quasi automatisée chez les tireurs bien entrainés.
  2. Montée en cible. La montée en cible s'accompagne d'une large inspiration. Selon vos habitudes vous stabilisez votre bras à hauteur de visée ou légérement plus haut avec une petite redescente ensuite (voir chapitre sur la position).
  3. Apnée et Pression initiale. Dès que le bras est stabilisé, la respiration est bloquée et le doigt commence la pression initiale (voir chapitre sur le lâcher).
  4. Stabilisation de la visée. L'attention se porte absolument et complétement sur le guidon. La visée se stabilise.
  5. Lacher. Le doigt accentue la pression de façon continue, le départ a lieu.
  6. Suivi. Le tireur ne bouge pas ! Il maintient son apnée. Son attention est son regard sont toujours sur les instruments de visée. Il revoie le départ. Il analyse le coup : quelle était la stabilité de la visée, quelle était la qualité du lacher. Il annonce. Ce suivi prend 2 à 3 secondes.
  7. Expiration, reposer, rechargement. Le bras redescend. Le tireur expire. Le tireur recharche (canon orienté vers les cibles bien sur). L'arme chargée est reprise soigneusement en main. L'arme étant en main de tir, la bouche du canon est posée au repos sur la table de tir (en discipines précision uniquement !). On peut passer à l'étape 1 de la séquence suivante.

C'est pour le 25M mais aussi valable pour le 10M

smwink

tirodix
Membre Senior
Membre Senior

Nombre de messages : 331
Inscription le : 16/12/2006
Pays : Ille et Vilaine 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par Patrick18 le Mer 23 Jan - 23:34

tirodix a écrit:Salut


  1. Prise de la position. Si vous vous êtes déplacé depuis le coup précédent (pause, changement de boite de cartouches, contrôle d'impact au télescope,...) la prise de position doit être consciente et précise. Si vos pieds n'ont pas bougé, le contrôle de la position est en principe quasi automatisée chez les tireurs bien entrainés.
  2. Montée en cible. La montée en cible s'accompagne d'une large inspiration. Selon vos habitudes vous stabilisez votre bras à hauteur de visée ou légérement plus haut avec une petite redescente ensuite (voir chapitre sur la position).
  3. Apnée et Pression initiale. Dès que le bras est stabilisé, la respiration est bloquée et le doigt commence la pression initiale (voir chapitre sur le lâcher).
  4. Stabilisation de la visée. L'attention se porte absolument et complétement sur le guidon. La visée se stabilise.
  5. Lacher. Le doigt accentue la pression de façon continue, le départ a lieu.
  6. Suivi. Le tireur ne bouge pas ! Il maintient son apnée. Son attention est son regard sont toujours sur les instruments de visée. Il revoie le départ. Il analyse le coup : quelle était la stabilité de la visée, quelle était la qualité du lacher. Il annonce. Ce suivi prend 2 à 3 secondes.
  7. Expiration, reposer, rechargement. Le bras redescend. Le tireur expire. Le tireur recharche (canon orienté vers les cibles bien sur). L'arme chargée est reprise soigneusement en main. L'arme étant en main de tir, la bouche du canon est posée au repos sur la table de tir (en discipines précision uniquement !). On peut passer à l'étape 1 de la séquence suivante.

C'est pour le 25M mais aussi valable pour le 10M

smwink

le tir dont je reve toutes les nuits le coup parfait levitation1
avatar
Patrick18
Membre Senior
Membre Senior

Nombre de messages : 319
Inscription le : 14/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par Patrick18 le Mer 23 Jan - 23:35

tueurdemouches a écrit:bonjour
vu le niveau et l'ancienneté normal
pour bien marcher en compet il faut en faire
le vécu en compétition ne s'apprend qu'en compet
cqfd!!bon courage il ne faut pas sauter les étapes smwink

pour le stress c'est différent pour chacun !
quand je suis en compet c'est là ou je fais mes meilleurs résultats
avatar
Patrick18
Membre Senior
Membre Senior

Nombre de messages : 319
Inscription le : 14/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par lud59 le Jeu 24 Jan - 0:28

Salut KIKOU
Personnellement pendant un stage national j'ai assez entendu le "45°" lol
car on m'a dit de tout penser a 45°
Donc avant de partir j'ai l'arme posée sur la table puis je ferme les yeux respire et me concentre.

Je mets l'arme a 45° bras tendu mais posé sur la table j'ouvre le yeux...
Et la je pense a

-Bien partir en regardant la cibleet ne pas aller chercher les organes de visée..
-descendre lentement en pressant la queue de détente...
-Attraper les organes de visée sans ce concentrer a fond dessus...
-continuer d'appuyer fort...
-Au dernier moment avoir une "puce" je m'explique: que l'oeil parte d'une vision périphérique sur une vision tres concentrée sur le guidon..le tout en pressant la queue de détente....
-et TENIR

Mais il faut travailler le lacher en tirant les yeux fermés pour la mémoire tactile..
Pour que los de la "puce" nous puisions nous concentrer a fond sur le guidon et que le lahr se fasse tout seul.(je reprends une de vos expreion) il faut viser tres fort pour que le coup parte.


Ensuite, apres mon tenue et mon annonce, sur le plomb d'apres je repense a tout mais surtout en incistant sur les éléments qui n'ont pas été,je cherche le reméde a l'erreur...a 45° bien sur ^^


Pour ce qui est des puces et du lacher autoatique..normalement au bout de 2 3 ans d'entrainement on maitrise ar15 ar15 ar15 0246
smwink
avatar
lud59
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Nombre de messages : 1574
Inscription le : 17/11/2006
Pays : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par yvart le Jeu 24 Jan - 10:04

J'aime beaucoup les pantalons et la grand mère. je pense retenir la grand mère pour éviter le fou rire sur le pas de tir, c'est pas bon pour les résultats content

Tirodix. Merci pour la check list, je vais l'imprimer et essayer de l'appliquer. pour commencer à l'entrainement et ensuite voir si mes résultats s'améliorent.
Mais ça m'a permis de repérer plusieurs erreurs au moment de la visée et surtout après le coup, je dois dire que je baisse tout de suite, donc trop vite.

Lud59. C'est vrai que je n'applique pas le 45°. je vais essayer.

Ce que je remarque chez vous tous, c'est l'importance que vous donnez à l'après coup. Je l'ignorait totalement.

Cyn. Merci pour ces conseils psychologiques. Ce que je retiens le plus de ce que tu as écrit, c'est le fait de ne s'occuper uniquement que de notre cible et pas celles d'à côté.
C'est pas facile. Lors de mon dernier match, il y avait un type à côté de moi qui s'énervait à chaque coup en râlant et en tapant sur son arme. Etre débutant et concentré à côté, c'est pas facile. J'ai eu beaucoup de peine et le résultat était catastrophique. En équipe ça fait mal, surtout que les autres ont bien réussi.
Est-ce courant en compet? personnellement j'ai pas vu ça souvent.

Je vous remercie tous pour ces conseils précieux. ça fait plaisir de voir que vous aidez les débutants.
Je vais en prendre les leçons et essayer de faire mieux ces prochaines fois. Encore merci.
Je vous tiendrai au courant pour les résultats.
Mais je vois qu'il y a encore du boulot content
avatar
yvart
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 26
Inscription le : 13/01/2008
Pays : Vaud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par MA DALTON le Jeu 24 Jan - 20:17

thumright Je me joins à YVART pour les remerciements.

J'ai encore beaucoup de boulot même si j'ai énormément progressé ses derniers temps.

Donc j'imprime tout cela (au propre et au figuré) et je vous tiens au courant de la suite

@+
avatar
MA DALTON
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 661
Inscription le : 26/04/2007
Pays : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par benighted le Mer 8 Avr - 10:36

la sophrologie est efficace.....j'ai découvert la sophro il y a 10-11 lors de stages nationaux avec Hervé Carratu et Franck Dumoulin et la mère de la compagne est sophrologue, donc une petite séance de temps en temps, ça aide.

l'élément important, c'est respirer avec le bas ventre, bien respirer avec une compêt', ça fait descendre la pression.

Pour éviter les écarts de points entre l'entraînement et les matchs, je me conditionne mentalement, c'est pas toujours simple mais moi je pense aux sensations aux repères que j'ai lors des entraînements et de les reproduire en match, de façon à avoir des repères qui me rassurent comme lors de l'entraînement.un casque ou des boules QUIES, ça aide aussi à s'isoler et rester concentrer sur sa position, la tenue de l'arme, un bon laché...

benighted
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 47
Inscription le : 20/01/2008
Pays : 51100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Super à l'entraînement, nul en match

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum