Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par Doctersight le Jeu 10 Mai 2018 - 20:28

Je souhaite m'inscrire dans un club de tir sportif mais je suis concerné par :

- une condamnation avec sursis et mise à l'épreuve en cours
- un internement volontaire en hôpital psychiatrique - 48h il y a un an et +
- une addiction à la codéine actuellement prise en charge

Traitement médicamenteux : 1 à 2 comprimés de dicodin par jour.

Je voudrais connaître les limites que je pourrais rencontrer dans le cadre de mon inscription dans un club de tir.

La buprénorphine est-elle une molécule compatible avec le tir sportif ?
avatar
Doctersight
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 8
Inscription le : 10/05/2018
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par contender.moustachu le Jeu 10 Mai 2018 - 20:40

Si un médecin psychiatre juge la prise en charge en hôpital spécialisé et le tir non incompatible, ça ira de ce coté.

condamnation avec sursis..un club de tir ne le saura pas.la FFTir,je ne sais pas..ça dépend de la gravité de l'infraction


ça limitera peut etre l’accès aux armes à l'achat.

buprénorphine,dicodin...quels sont leurs effets?
avatar
contender.moustachu
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3955
Inscription le : 09/10/2012
Pays : Gaule

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par Doctersight le Jeu 10 Mai 2018 - 20:49

Quand faudra-t-il que je mentionne que j'ai séjourné 48h en hopital psychiatrique ? Lors de l'inscription au club ou lors d'une éventuelle demande d'acquisition ?

Buprénorphine et Dicodin sont des opiacées.
avatar
Doctersight
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 8
Inscription le : 10/05/2018
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par contender.moustachu le Jeu 10 Mai 2018 - 20:58

la consultation d'un médecin et son aval pour la pratique du tir sont obligatoires pour l'inscription à un stand de tir.

la mention de ce séjour: non.


si ces deux produits n'ont pas d'effets secondaires gênants(tremblements,"tète en l'air,dans les vapes",changements d'humeur indésirables),le seul frein serait pour la compet.

s'il n'y a pas d’inscription au FINADIA-inscription au fichier des interdiction à l'accès aux armes-,non pour les armes libres ou déclarables.


pour les armes soumises à autorisation préfectorale,là,la police consulte le casier judiciaire,enquete complète.

avatar
contender.moustachu
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3955
Inscription le : 09/10/2012
Pays : Gaule

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par Doctersight le Jeu 10 Mai 2018 - 21:05

Les clubs de tir se réfèrent-ils à la liste des médicaments autorisés par l'agence française contre le dopage ?

il y a une page de l'AFLD où on peut taper le nom du médicament et avoir les informations.

Si oui ce serait une excellente nouvelle, le Dicodin étant autorisé innocent

Concernant mon séjour en HP (volontaire), je ne suis pas inscris au fichier ARS mais faudra t-il que je coche la case 'j'ai eu un traitement en HP' ? ai-je le droit de cocher la case "je n'ai pas reçu de traitement en HP".

Pour l'enquête je n'ai rien à me reprocher car je ne suis pas inscris au fichier ARS (internement sans consentement). Mais j'aimerais partir dans l'idée que je ne vais pas faire de fausse déclaration en stipulant que je n'ai pas reçu de traitement en HP, pour le futur lors d'une éventuelle demande d'acquisition, car ce serait un délit.
avatar
Doctersight
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 8
Inscription le : 10/05/2018
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par contender.moustachu le Jeu 10 Mai 2018 - 21:13

voilà pour l'AFLD  https://medicaments.afld.fr/?search=Bupr%C3%A9norphine+


les clubs de tir n'ont pas cet accès,mais mais,comme c'est uniquement le médecin (qui le sait forcement) qui tranche,il n'y aura pas de triche.
avatar
contender.moustachu
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3955
Inscription le : 09/10/2012
Pays : Gaule

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par Doctersight le Jeu 10 Mai 2018 - 21:31

Ok et donc pour en revenir sur mon séjour en hôpital psy, la FFTIR ne fait pas de différence entre hospitalisation avec consentement et sans consentement.

Et que de toute façon il me faudra passer par un médecin parce que je suis passé par un hôpital psy dans mon parcours. Avec ou sans consentement peu importe dans la procédure j'ai l'impression. euh

Et que je ne devrais pas être inquiet puisque l'hospitalisation avec consentement, n'importe qui peut le faire, le médecin jugera la cohérence de mes propos. Je crois que j'ai compris.
avatar
Doctersight
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 8
Inscription le : 10/05/2018
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par Piefou le Jeu 10 Mai 2018 - 23:53

Parles en avec ton psychiatre, il sera le plus à même à te conseiller.

Le médecin généraliste suffit pour l'acquisition de la licence.

Pour l'acquisition d'une arme, vois d'abord avec celles prêtées par le club ou les collègues de stand.
Si tu convaincs ton président de ton sérieux, ça pourra peut être aider face à la préfecture selon le sursis.
avatar
Piefou
Membre Senior
Membre Senior

Nombre de messages : 462
Inscription le : 30/03/2014
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par Doctersight le Ven 11 Mai 2018 - 19:59

J'ai obtenu mon certificat médical.

Par contre je suis déçu, le club auquel je comptais adhérer est réservé aux militaires. Et le second club de ma ville est réservé aux douaniers.

Je pensais que c'était ouvert au public. triste

"Ils ont des quotas élevés", je comprend pas trop ce que ça signifie mais j'ai peur que ça signifie que les civils ne sont pas les bienvenus.

Du coup on m'a conseillé un club à 20 Km, bon la région est sympa c'est dans un stade.

Mais là c'est un coup dur quand même.

ça vous étonne ?
avatar
Doctersight
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 8
Inscription le : 10/05/2018
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par Piefou le Ven 11 Mai 2018 - 20:55

Non.

Le ministère de la défense a même passé un deal avec la fédé pour que les gendarmes aient le droit de s'entrainer dans les clubs civils.

Tu es dans quel coin de france, des fois qu'on connaitrait des clubs sympas ? Tu as déjà des curiosités vers un type de tir, ou tu veux t'initier à la discipline plus "largement" avant de te spécialiser ?
avatar
Piefou
Membre Senior
Membre Senior

Nombre de messages : 462
Inscription le : 30/03/2014
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par Air Force le Ven 11 Mai 2018 - 21:42

Pour info, les clubs mili dits "CSA" adherent à une Fédération ,la FCDefense , ou militaires et civils parrainés pratiquent le sport de leur choix dont le tir.. mais les places sont limitées .
Les civils , quels qu'ils soient, sont les bienvenus détrompe toi..

VOIR le site et contact =
https://www.lafederationdefense.fr/contacter
avatar
Air Force
Membre
Membre

Nombre de messages : 10977
Inscription le : 13/09/2008
Pays : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par Doctersight le Sam 12 Mai 2018 - 5:37

Ce sera difficile pour moi d'être parrainé.

Je suis sur Bayonne.

Et je veux pratiquer le T.A.R.
avatar
Doctersight
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 8
Inscription le : 10/05/2018
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par contender.moustachu le Sam 12 Mai 2018 - 5:39

pour le TAR,il te faudra commencer alors par la carabine 22LR ou le fusil réglementaire à repetition.. pour une arme de poing,rendez vous dans un an..
avatar
contender.moustachu
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3955
Inscription le : 09/10/2012
Pays : Gaule

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par frédo09 le Sam 12 Mai 2018 - 17:58

contender.moustachu a écrit:
la mention de ce séjour: non.


Salut,


dans le cas de la demande de licence, effectivement, ce n'est pas spécifié. Par contre, pour une demande d'autorisation de détention de catégorie B, c'est spécifié et il doit cocher la case. Le "traitement en HP" ne consiste pas seulement à ingurgiter des cachets. L'hospitalisation en elle-même est un traitement.

A+
avatar
frédo09
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 816
Inscription le : 18/12/2011
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par gdev00 le Sam 12 Mai 2018 - 18:21

Pour en revenir au sujet initial, ton inscription dans un Club de Tir, et bien si tu racontes ta vie, ce sera pour certains, un refus ! Ensuite, s'il n'y a pas de refus, tu peux être éventuellement sur la " black liste "FFTir , et la ce sera refus de la FFTir.....interdiction de licence, avec Les recours possibles auprès de Monsieur le Préfet .
avatar
gdev00
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3215
Inscription le : 18/05/2009
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par macjessy le Dim 13 Mai 2018 - 17:49

Ça me fera toujours halluciner ce genre de topics. C'est pas la première fois, et c'est toujours pareil.

Une personne qui a:

- une condamnation avec sursis et mise à l'épreuve en cours
- un internement volontaire en hôpital psychiatrique - 48h il y a un an et +
- une addiction à la codéine actuellement prise en charge

demande comment il peut faire pour s'inscrire dans un club et acquérir des armes (en émettant l'idée de mentir sur son hospitalisation) , et on lui donne joyeusement tous les renseignements nécessaires, quoi dire et quoi ne pas dire à un club pour ne pas se faire refouler.

C'est à mon avis de l'inconscience.

Je ne vais pas me faire des amis et je m'en fout, mais une personne comme ça n'a rien à faire dans un stand de tir.

Je n'en voudrais certainement pas dans mon club.

On est pas tous faits pour le tir, et c'est pas grave!
Mais donner l’accès à des armes à des gens instables, ça me parait impensable.

PS: le fait qu'il ait obtenu son certificat médical prouve bien l'inutilité du système en place.
avatar
macjessy
Membre Initié
Membre Initié

Nombre de messages : 172
Inscription le : 24/08/2009
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par contender.moustachu le Dim 13 Mai 2018 - 18:06

là,c'est n'importe quoi.

je connais deux cas de gars schizos ,ayant été en hôpital ,et pour lesquels le tir a été une revelation,un soin thérapeutique de qualité.à tel point que dans un cas,le pro n'en croyait pas ses yeux..

le tir éveille les sens,fait prendre conscience des responsabilités...

dans un stand de tir digne de ce nom,avec des anciens,de l'encadrement,il n'y a pas plus de risque qu'avec le gars qui se boit ses deux 51 à midi.

il y a bien sur des cas irrécupérables-fichés"S",junkies àdonf,condamnés lourds,cinglés complets...mais eux n'auront jamais cette démarche d'aller vouloir faire du tir.et puis entre médecins,et enquête de police,il y aurait un veto.
avatar
contender.moustachu
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3955
Inscription le : 09/10/2012
Pays : Gaule

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par frédo09 le Dim 13 Mai 2018 - 19:06

contender.moustachu a écrit:là,c'est n'importe quoi.

je connais deux cas de gars schizos ,ayant été en hôpital ,et pour lesquels le tir a été une revelation,un soin thérapeutique de qualité.à tel point que dans un cas,le pro n'en croyait pas ses yeux..

le tir éveille les sens,fait prendre conscience des responsabilités...

dans un stand de tir digne de ce nom,avec des anciens,de l'encadrement,il n'y a pas plus de risque qu'avec le gars qui se boit ses deux 51 à midi.

il y a bien sur des cas irrécupérables-fichés"S",junkies àdonf,condamnés lourds,cinglés complets...mais eux n'auront jamais cette démarche d'aller vouloir faire du tir.et puis entre médecins,et enquête de police,il y aurait un veto.

Et alors ? on doit équiper tous les schizos de pétards ??? J'en connais aussi des schizos (oui, travaille en relation avec HP) et bien non, la réponse est non. Ils en ont assez des couteaux de cuisine pour les pétages de plomb
avatar
frédo09
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 816
Inscription le : 18/12/2011
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par ACX le Dim 13 Mai 2018 - 19:49

100 % d'accord avec toi macjessy.
Pour les gens à problèmes il y a tout de même le choix !
Il n'y a pas que le tir dans la vie, il peut aussi s'éclater à la planche à voile, à la belote, au VTT etc ...
Maintenant s'il y a des combines pour transgresser les règles OK, alors mettons les catégories B en vente libre au supermarché. Ce sera plus simple pour tout le monde.
avatar
ACX
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 48
Inscription le : 21/11/2017
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par mas36 05 le Dim 13 Mai 2018 - 20:11

Si il y a condamnation avec du sursis en cours tu dois être FINADIA, donc ça va couper court à tes interrogations et la FFTir ne pourra pas te délivrer de licence...
avatar
mas36 05
Membre Initié
Membre Initié

Nombre de messages : 207
Inscription le : 31/07/2016
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par latoufff le Dim 13 Mai 2018 - 20:25

Blizzard ce sujet euh journaliste ???
avatar
latoufff
Membre Initié
Membre Initié

Nombre de messages : 154
Inscription le : 20/09/2010
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par mas36 05 le Dim 13 Mai 2018 - 20:41

euh ?

siffle
avatar
mas36 05
Membre Initié
Membre Initié

Nombre de messages : 207
Inscription le : 31/07/2016
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par nico le Dim 13 Mai 2018 - 22:06

Il me paraît bizarre aussi ce topic...
Certains éléments sont surprenants.

nico
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 1054
Inscription le : 28/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par gdev00 le Dim 13 Mai 2018 - 22:50

Oui, en effet, tout devrait disparaître ! Et rapidement.......
avatar
gdev00
Membre Hyper Actif
Membre Hyper Actif

Nombre de messages : 3215
Inscription le : 18/05/2009
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compatibilité traitement médicamenteux et judiciaire

Message par nico le Lun 14 Mai 2018 - 7:19

Il y a des lois et des règlements qui sont clairs.
Ce n'est pas nous sur ce forum de les interpréter.
Ce ne me paraît pas être dans l'esprit de son objet.
Bonne journée à tous.

nico
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 1054
Inscription le : 28/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum