suite et fin du projet rallonge

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: suite et fin du projet rallonge

Message par Protouch le Ven 16 Aoû - 10:19

Elle est superbe à voir comme ça, mais faut bien se dire qu'au bout de 10 balles passées dans la rallonge elle sera toute grise et pas de façon uniforme et donc beaucoup moins jolie. Mais les premières cartouches ça doit être sympa de voir la fumé tourbillonner dans la rallonge et de voir la balle suivante dissiper cette fumé.

Protouch
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 794
Inscription le : 01/06/2011
Pays : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: suite et fin du projet rallonge

Message par silverlight le Ven 16 Aoû - 21:41

Spencer44 a écrit:L'ABS a un coefficient de dilatation 6 fois plus élevé que l'acier. Au fur et à mesure des changements de température, l'ABS va être soumis à des contraintes qui entraineront une fatigue, puis apparaîtront des  criques et finalement il y aura rupture...
L'ABS renforcé avec de la fibre de verre a un coefficient de dilatation 3 fois plus élevé que celui de l'acier. Cela sera peut être plus performant à long terme. smwink
Je pense qu'une comparaison avec l'aluminium aurait peut être eu plus de porté.  ma rallonge de premier type a fait plus de 500 cartouches sans aucun souci. le problème n'est même pas là.

La reflexion sur le coefficient de dilatation me parais pas super approprié pour cette application, en effet, on pourrais en parler si on voulaient faire un ajustement à la presse, avec une pièce qui est ENTIÈREMENT mise à température. Dans notre cas, les gaz les plus chauds sont hors de la rallonge extrêmement vite. Seul une partie des gaz va sortir lentement de la rallonge. Je n'ai pas d'infos sur la température mais, j’imagine mal au dessus de 80°, donc application de la chaleur sur la partie haute de la rallonge, et à la limite sur la partie pince. Pour les criques, je vais me renseigner à l'école des mines sur le comportement des plastiques à la chaleur. Je connais mal mais je trouverais ça étonnant qu'un matériau organique  fasse des criques à la manière d'un "minéral" ( j'ai l'impression de retourner chez Corning! lol) .  
M'enfin comme j'ai dit, je manque encore d'expérience sur ce domaine, j’envoie un mail de suite.



Protouch a écrit:Elle est superbe à voir comme ça, mais faut bien se dire qu'au bout de 10 balles passées dans la rallonge elle sera toute grise et pas de façon uniforme et donc beaucoup moins jolie. Mais les premières cartouches ça doit être sympa de voir la fumé tourbillonner dans la rallonge et de voir la balle suivante dissiper cette fumé.
On ne vois rien, lol, enfin moi je tirais alors pour voir... ^^
un match complet ne l'encrassais pas des masses non plus (c'est pas de la poudre noire non plus langue ). je n'ai pas pris de photos, dommage.





Que l'on parle bien de la même chose, calibre 22LR MAXI hehe 

silverlight
Membre
Membre

Nombre de messages : 122
Inscription le : 25/09/2012
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: suite et fin du projet rallonge

Message par gerlem54 le Ven 16 Aoû - 22:19

Bonsoir, c'est peut-être plus le comportement "vibratoire" qui serait intéressant à mesurer....Comparé à l'alu ? (voir quel "nuance" d'alu" euh ) Pas du tout sûr que ce soit mauvais.
Dans ce cas de rallonge transparente c'est les voisins de tir qui pourraient profiter de l'effet des  volutes de fumée...thumright

gerlem54
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Nombre de messages : 1275
Inscription le : 23/11/2010
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: suite et fin du projet rallonge

Message par silverlight le Ven 16 Aoû - 23:29

gerlem54 a écrit:Bonsoir, c'est peut-être plus le comportement "vibratoire" qui serait intéressant à mesurer....Comparé à l'alu ? (voir quel "nuance" d'alu" euh ) Pas du tout sûr que ce soit mauvais.
Dans ce cas de rallonge transparente c'est les voisins de tir qui pourraient profiter de l'effet des  volutes de fumée...thumright
j'avais un bon ressenti, maintenant je ne suis pas assez fin tireur pour véritablement juger.
Reste que la matière transparente se "détend" donc pas possible pour le moment. il va falloir attendre de trouver un nouvel "alliage" genre polycarbonate.

Comment serait il possible de mesurer le comportement vibratoire autrement que visuellement (caméra slow motion par exemple) ou autre qu'un ou deux capteur fixé et qui modifieraient les contraintes sur la rallonge? Je ne connais pas trop le domaine des mesures autres que statiques. pleure 

silverlight
Membre
Membre

Nombre de messages : 122
Inscription le : 25/09/2012
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: suite et fin du projet rallonge

Message par gerlem54 le Ven 16 Aoû - 23:53

On peut déjà rester sur une méthode empirique, c'est à dire par exemple tester un canon monté sur "machine à tirer" et trouver le meilleur lot possible; ensuite la rallonge montée (avec son tunnel) ne devrait pas dégrader le groupement dans le temps à toute  température normale et usuelle...bigrin
Il ne faut pas oublier le tunnel qui souvent approche (voir dépasse) le poids de la rallonge...
La aussi la longueur peut interférer.......Pas simple, mais ...captivant:   hehe 

gerlem54
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Nombre de messages : 1275
Inscription le : 23/11/2010
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: suite et fin du projet rallonge

Message par silverlight le Sam 17 Aoû - 0:03

gerlem54 a écrit:On peut déjà rester sur une méthode empirique, c'est à dire par exemple tester un canon monté sur "machine à tirer" et trouver le meilleur lot possible; ensuite la rallonge montée (avec son tunnel) ne devrait pas dégrader le groupement dans le temps à toute  température normale et usuelle...bigrin
Il ne faut pas oublier le tunnel qui souvent approche (voir dépasse) le poids de la rallonge...
La aussi la longueur peut interférer.......Pas simple, mais ...captivant:   hehe 
ok, je l'avais fait sur support bench, j'avais remarqué que ça resserrais légèrement sur certains lots, mais bon, ça a été fait un peu à "l'arrache". Oui je confirme c'est captivant mais ça coute des sousous et ça prend beaucoup de temps. je vais avoir avec un ami à moi si il peut me prêter son 1913 ( il me semble que c'est lui qui as le proto gris en plus...)et j'irais faire un tour à créteil en septembre. ça parlera déja plus dance 

silverlight
Membre
Membre

Nombre de messages : 122
Inscription le : 25/09/2012
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: suite et fin du projet rallonge

Message par gerlem54 le Sam 17 Aoû - 0:07

C'est vrai que l'on se prend vite au "jeu", et les boites se vident, se vident....euh La suite en septembre alors...thumright

gerlem54
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Nombre de messages : 1275
Inscription le : 23/11/2010
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: suite et fin du projet rallonge

Message par MILOUZE le Sam 17 Aoû - 0:07

J'avais réfléchi un moment sur la question.

- Première option : mettre un accéléromètre tri-axial sur le canon, au risque de modifier le rendement d'origine par l'ajout de la masse du capteur. Il faut alors que le tireur garde le dispositif en permanence sur le canon.
- Deuxième option : faire un système plus simple avec un contacteur à billes d'or pour analyser une série de fermetures d'un circuit. Mais il faut un positionnement très précis au repos (à la limite du contact).
- Troisième solution : la solution optique sans contact en utilisant un ombroscope laser. Le point bas de l'ombre est créé par une pièce fixe. Lorsque le canon vibre, la dimension de l'ombre augmente et diminue à la fréquence de vibration du canon. Coûteux car un ombroscope qui a une acquisition assez rapide, c'est plus de 10 K€

La solution, à ce jour, ultime utilise la mesure du déplacement d'un point laser. Le laser est projeté sur le côté du canon sur une surface réfléchissante (canon inox poli, alu poli sur une rallonge ou un morceau très petit de papier d'alu brillant collé sur le canon (masse négligeable par rapport au canon)). Lorsque le canon se déplace, l'angle de réflexion du laser change de manière importante. Le déplacement sur le capteur est d'autant plus grand qu'il est loin... Avec deux dispositifs à 90°, on mesure l'ensemble des déplacements en latéral et en vertical.
Un petit dessin valant tous les discours :



Dernière édition par MILOUZE le Sam 17 Aoû - 9:34, édité 1 fois

MILOUZE
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Nombre de messages : 1880
Inscription le : 24/08/2005
Pays : 73

http://www.sostechnology.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: suite et fin du projet rallonge

Message par silverlight le Sam 17 Aoû - 2:21

ça tombe bien, mon Ex lycee a un lasermike depuis 5 ans et ils n'ont pas les logiciels ni le mode d'emplois... Milouze j'ai crus voir le même dans le garage d'un amis, tu vois de qui je veux parler?

Sinon, pour que ça me coute pas chère, un slow motion, mais pas de mesure du coup pleure 
Et encore quand je dit Slow motion, mon STL monte pas au dessus de 50 images par seconde euh 

silverlight
Membre
Membre

Nombre de messages : 122
Inscription le : 25/09/2012
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum