image parfaite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

image parfaite

Message par mimi le Mar 27 Oct - 14:23

bonjour, lors de ma prise de visée un petit phénomène se produit, surtout à l'entrainement, en match c'est un peu différent car il ya en plus le stress. Quand mon bras est en position, que mes organes de visé sont bien alignés, il m'arrive très souvent mais c'est de l'ordre de quelques 10èmes de secondes une immobilité parfaite, aucun tremblement donc un départ idéal du coup et justement ça ne part pas, je suis comme hypnotisé par l'image et les petits bougés commencent à arriver et vous connaissez la suite.... Je ne sais pas si les carabiniers ont ce même ressenti, quand vous etes en positions avez vous cette même image ? smwink
avatar
mimi
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 622
Inscription le : 10/07/2007
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par nico le Mar 27 Oct - 14:40

je suis confronté au même problème, on doit avoir peut de changer quoi que ce soit et on ose plus rien. Il faut accepter un très léger bougé mais sans erreur angulaire.

nico
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 978
Inscription le : 28/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par Invité le Mar 27 Oct - 15:24

Oui, on rencontre çà aussi en carabine.

Je pense que le problème est que l'on organise notre séquence avec dans l'idée que tout doit être réuni et être suffisamment stable pour pouvoir lâcher, on surveille donc cette phase et quand elle est présente on se dit, "là c'est bon, je peux lâcher".
le temps de cette réflexion, nous concentrons notre attention sur le départ mais le rendez vous est déjà manqué, on casse la chaine.

smwink


Dernière édition par shpol le Ven 6 Nov - 2:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par kazenokoe le Mar 27 Oct - 15:46

Quand j'ai débuté le tir il y a à peu près un an, mon entraineur m'a dit qu'il fallait travailler le lâcher de sorte de ne plus avoir peur de le faire.... quitte à faire de mauvais plombs ( a l'entrainement bien sur, mais tout es finalement lié)

Jusqu'à ce ce que l'on parvienne a un lâcher " automatique"......
avatar
kazenokoe
Membre
Membre

Nombre de messages : 107
Inscription le : 30/11/2008
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par Invité le Mar 27 Oct - 16:25

kazenokoe a écrit:Quand j'ai débuté le tir il y a à peu près un an, mon entraineur m'a dit qu'il fallait travailler le lâcher de sorte de ne plus avoir peur de le faire.... quitte à faire de mauvais plombs ( a l'entrainement bien sur, mais tout es finalement lié)

Jusqu'à ce ce que l'on parvienne a un lâcher " automatique"......

C'est l'intérêt de travailler avec un lacher en pression continue

smwink


Dernière édition par shpol le Ven 6 Nov - 2:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par Le Sergio le Mar 27 Oct - 16:58

Je suis d'accord avec JP, mais :

C'est vrai que le jour ou la stabilité est bien au rendez-vous, la synchronisation BONNE IMAGE / LACHE n'est pas forcément la en même temps et au même niveau.
L'idéal étant bien sur la conjonction des 2 éléments qui nous apporte, on le sait, les vrais sensations de bien faire et de plaisir de savoir faire.
Mais, si tout est bien posé il ne faut donc pas tomber dans le piège de la contemplation.
Ne jamais oublier que les 10 minutes de prépa, et ensuite les essais sont la aussi pour tester ces 2 paramètres; stabilité et bonne perception de la qualité de l'image perçue qui déclenche le laché.
Le jour ou cela ne vat pas, il faudra avoir un plan B en rechange, des plans B.
C'est à dire être beaucoup plus volontaire et provoquer le départ en rentrant dedans; bien sur l'entraînement est la aussi pour se connaître et savoir ce que l'on maîtrise et ce qu'on peut se permettre de faire.
En bref, il faut je pense être caméleon et composer en fonction des moyens du jour en acceptant que la stabilité parfaite absente soit remplacée par un laché dans une zone de bougé acceptable.
Mais bien sur comme beaucoup d'autre chose cela doit être travaillé à l'entrainement.
smwink
avatar
Le Sergio
Membre
Membre

Nombre de messages : 6005
Inscription le : 15/01/2008
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par mimi le Mar 27 Oct - 17:47

merci à tous pour vos réponses, le travail le travail, s'accrocher et ne pas lacher prise, mais c'est dur par moment, surtout sur mon dernier concours à Franconville je tue mon match sur ma dernière série et je n'ai pas compris, grisé par les points qui s'enchainaient bien, 89-94-94-96-92-81, et surement aussi une détente réglée vraiment trop limite, pas en confiance sur le point dur, un plomb arrivé dans le 6, et même un autre dans le 5. J'ai terminé sur les rotules. Mais bon je ne lache pas, l'entrainement et le tir à sec à la maison. smwink
avatar
mimi
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 622
Inscription le : 10/07/2007
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par Le Sergio le Mar 27 Oct - 18:33

Salut MIMI

Un truc qui te permette de percuter sur l'image parfaite et de lacher sans trop de poser de question et surtout dans le but d'éviter de contempler, est peut-être de commencer ton entrainement par un peu de tir sur appui, (10/15minutes), avant de tirer normalement debout.
Assis tranquillement sur une chaise, le pistolet calé sur la table de tir par l'intermédiaire d'un coussin de genou, tu est quasiment diqpensé d'effort quand à la stabilité puisque ton arme est posée. Ton travail consitera à apprivoiser la belle image de l'alignement parfait de tes instruments de visée et de revisiter ta détente et toutes ses finesses.
Une fois debout, certes le travail intégrera cette fois l'acquisition d'une stabilité satisfaisante afin de lacher, mais l'image de l'idéal en mémoire aidera au déclenchement du tir plus instantanée.
avatar
Le Sergio
Membre
Membre

Nombre de messages : 6005
Inscription le : 15/01/2008
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par mimi le Mar 27 Oct - 20:04

Le Sergio a écrit:Salut MIMI

Un truc qui te permette de percuter sur l'image parfaite et de lacher sans trop de poser de question et surtout dans le but d'éviter de contempler, est peut-être de commencer ton entrainement par un peu de tir sur appui, (10/15minutes), avant de tirer normalement debout.
Assis tranquillement sur une chaise, le pistolet calé sur la table de tir par l'intermédiaire d'un coussin de genou, tu est quasiment diqpensé d'effort quand à la stabilité puisque ton arme est posée. Ton travail consitera à apprivoiser la belle image de l'alignement parfait de tes instruments de visée et de revisiter ta détente et toutes ses finesses.
Une fois debout, certes le travail intégrera cette fois l'acquisition d'une stabilité satisfaisante afin de lacher, mais l'image de l'idéal en mémoire aidera au déclenchement du tir plus instantanée.

merci sergio bisou
avatar
mimi
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 622
Inscription le : 10/07/2007
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par kazenokoe le Mar 27 Oct - 20:46

[quote="shpol"]
kazenokoe a écrit:
A faire de préférence sur carton blanc au début pour éviter de s'habituer à une image pas finalisée.

smwink

C'est exactement ce que je fais au début de chaque entrainement ^^ et ca enlève "la pression" du 10 ...... le but étant de grouper quand meme
avatar
kazenokoe
Membre
Membre

Nombre de messages : 107
Inscription le : 30/11/2008
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par jipe le Mar 27 Oct - 20:53

Je crois qu'il ne faut pas se focaliser sur l'immobilité parfaite, cela n'existe pas. Il faut maintenir ses organes de visées alignés et faire un lâcher le plus parfait possible. Même si il reste des petits tremblements, cela fera un 10.

Se dire tout est parfait - alignement, immobilité.. - maintenant je lâche, amène quasi immanquablement un coup de doigt.

Pour la dernière mauvaise série de ton match, a mon avis, cela n'a rien a voir avec le problème du lâché. C'est du stress: tu t'est rendu compte que tu pouvais faire un très bon score -> tu t'est tendu, a stresser -> mauvaise série. C'est aussi souvent le cas avec le dernier plomb/la dernière balle.

A contrario, il est fréquent lorsqu'on commence par une/des mauvaise(s) série(s) de bien terminer. C'est le processus mental inverse: on se dit que vu la(les) mauvaise(s) série(s), le score total sera de toute façon pas terrible -> on se relâche -> on tire mieux.

L'idéal, ne pas compter son score ou le moins possible, idem ne pas compter les cartons pour ne pas savoir qu'on approche des la fin des 60 coups.

jipe
Membre Très Actif
Membre Très Actif

Nombre de messages : 1291
Inscription le : 29/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par Air Force le Mar 27 Oct - 21:24

Ton formatage mental de l'image idéale fait, que lorsqu'elle est accomplie, ta séquence mentale s'arrête là sans coordonner la suite qui est d'avoir la pression max pour avoir un lâcher à ce moment "t". notre sergio caméléon t'a bien expliqué ce qu'il faut faire avec du travail à l'entraînement et plan "b" lors de matchs.
allez au boulot et laisse bouger un peu car on bouge dans le dix.


Dernière édition par christian AC le Mar 27 Oct - 23:25, édité 1 fois
avatar
Air Force
Membre
Membre

Nombre de messages : 9712
Inscription le : 13/09/2008
Pays : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par Le Sergio le Mar 27 Oct - 21:35

Merci monsieur Fletcher CHRISTIAN

signé : Capitaine BLIGHT
avatar
Le Sergio
Membre
Membre

Nombre de messages : 6005
Inscription le : 15/01/2008
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par mimi le Mar 27 Oct - 21:45

jipe a écrit:Je crois qu'il ne faut pas se focaliser sur l'immobilité parfaite, cela n'existe pas. Il faut maintenir ses organes de visées alignés et faire un lâcher le plus parfait possible. Même si il reste des petits tremblements, cela fera un 10.

Se dire tout est parfait - alignement, immobilité.. - maintenant je lâche, amène quasi immanquablement un coup de doigt.

Pour la dernière mauvaise série de ton match, a mon avis, cela n'a rien a voir avec le problème du lâché. C'est du stress: tu t'est rendu compte que tu pouvais faire un très bon score -> tu t'est tendu, a stresser -> mauvaise série. C'est aussi souvent le cas avec le dernier plomb/la dernière balle.

A contrario, il est fréquent lorsqu'on commence par une/des mauvaise(s) série(s) de bien terminer. C'est le processus mental inverse: on se dit que vu la(les) mauvaise(s) série(s), le score total sera de toute façon pas terrible -> on se relâche -> on tire mieux.

L'idéal, ne pas compter son score ou le moins possible, idem ne pas compter les cartons pour ne pas savoir qu'on approche des la fin des 60 coups.

je ne compte jamais pendant un match, mais tu te rends quand même compte au déroulement de ton match les cartons tirés et ceux qui ne le sont pas. Je suis aussi de ton avis j'ai été paniqué par ce que j'étais en train de faire et je me suis même vu à un moment regarder le nombre de cartons restants et me faire la reflexion ça ne va pas pouvoir continuer à cette cadence et effectivement c'est ce qui s'est passé, de mauvaises pensées au mauvais moment et bling je suis sorti de mon match. smwink
avatar
mimi
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 622
Inscription le : 10/07/2007
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par pilpous le Mer 28 Oct - 0:39

jipe a écrit:Je crois qu'il ne faut pas se focaliser sur l'immobilité parfaite, cela n'existe pas. Il faut maintenir ses organes de visées alignés et faire un lâcher le plus parfait possible. Même si il reste des petits tremblements, cela fera un 10.
Je suis globalement d'accord avec ça : si la visée est bonne, centrée et le lâcher parfait (appui constant et sans à-coup), ça fera effectivement un dix. Et il ne faut pas se focaliser sur cette immobilité parfaite : On se tolère une amplitude de bougé acceptable : s'il est trop ample, c'est pas bon, s'il est par à-coup, c'est pas bon, 'il a tendance à "glisser" vers la droite, c'est pas bon... Les entrainements servent à repérer les "bons" bougés des mauvais...
Maintenant, même si l'immobilité parfaite n'existe pas, on a l'impression par moments de ne plus bouger. C'est là que la préparation du lâché va permettre de finir le boulot calmement (être en pression à ce moment est un très grand atout, il suffit de finir le geste calmement).

Je vous dis ça par expérience, encore ce soir ça m'est arrivé à l'entrainement...
Je vous garantis, j'ai eu ces moments de stabilité "parfaite" et j'étais en pression sur la détente à ce moment. J'ai pu enclencher continuellement ma pression calmement. Et la pression pour finir le geste était volontaire, sans crainte.

jipe a écrit:Se dire tout est parfait - alignement, immobilité.. - maintenant je lâche, amène quasi immanquablement un coup de doigt.
Est-ce que quand on a cette pensée, c'est que justement on ne s'était pas préparé à cette "immobilité" ? Et donc du coup on se précipite pour tenter de profiter de cet instant ? Effectivement, généralement, dans un tel cas, soit on se met en "admiration" (ouah !) ou on tente sa chance avec un mauvais lâché (vite vite !) car mal préparé (ça finit généralement pas terrible en cible...)

jipe a écrit:Pour la dernière mauvaise série de ton match, a mon avis, cela n'a rien a voir avec le problème du lâché. C'est du stress: tu t'est rendu compte que tu pouvais faire un très bon score -> tu t'est tendu, a stresser -> mauvaise série. C'est aussi souvent le cas avec le dernier plomb/la dernière balle.
exactement. on attrape le doigt de bois, on veut à tout prix faire le même score, etc... Des pensées du style "j'ai fait mon boulot, ça a payé" puis "qu'est-ce qui m' a permis d'être bien" et tenter de se rappeler ces bonnes sensations pour le prochain coup est nettement plus productif...

jipe a écrit:A contrario, il est fréquent lorsqu'on commence par une/des mauvaise(s) série(s) de bien terminer. C'est le processus mental inverse: on se dit que vu la(les) mauvaise(s) série(s), le score total sera de toute façon pas terrible -> on se relâche -> on tire mieux.
Entièrement d'accord. C'est aussi pour ça que je n'aime pas faire de beaux essais. Ca m'arrive de faire plus ou moins volontairement des bouses aux essais, ça détend ("ça y est, j'ai fait ma bouse, je peux y aller maintenant")

jipe a écrit:L'idéal, ne pas compter son score ou le moins possible, idem ne pas compter les cartons pour ne pas savoir qu'on approche des la fin des 60 coups.
Petit truc pour ne pas compter les points (on les compte par série souvent). Ne pas regarder les numéros, et prendre le plomb un par un dans une boîte, pendant 5mn... Au bout de 5mn, prendre les plombs 5 par 5... Et Au retour du carton, regarder vaguement la direction du plomb et passer au carton suivant...

Cependant, quand on commence à enchainer les 10, ça devient troublant et on se met à stresser bien souvent. Une pensée du style "j'ai fait ce que j'avais à faire, donc c'est normal que c'est un beau point", et oublier ce point peut parfois aider...

Tout ce blabla pour dire que beaucoup de choses se passent dans nos têtes de tireurs, que ce n'est pas évident de mettre en pratique tout ce que je peux écrire au dessus (moi le premier!), et qu'à un moment, mental et concentration font la différence... C'est d'ailleurs là que les grands champions se distinguent, et dans n'importe quel sport...

J'ajouterai encore une chose, à propos des plans B. Effectivement, ça existe, et ça peut marcher. Je pratique ça de temps en temps. Ce sont des trucs pas catholiques, du style (juste un exemple) : la tête est mal placée, un peu à gauche, mais comme je suis stable plutôt à droite, je lâche quand même. Ca marche assez souvent (et avec de l'expérience), mais c'est ce qui fait faire de grosses boulettes aussi.
Par contre, si à 10m on peut faire ce genre de truc, à 50m debout, on ne peut pas "tricher", ça m'a toujours fait faire des catastrophes...
avatar
pilpous
Membre Senior
Membre Senior

Nombre de messages : 370
Inscription le : 03/12/2007
Pays : 57

http://www.ctmontigny.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par Invité le Mer 28 Oct - 0:43

C'est marrant j'ai l'impression d'avoir dis çà en partie plus haut siffle

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par kazenokoe le Mer 28 Oct - 0:56

Tout n'est finalement qu'une question de synchronisation, même la gestion de la pensée négative comme celle que tu as eu Mimi.
Elles sont forcément présentes et doivent aussi avoir une place la moins genante possible biensur.

Ca me fait penser d'ailleurs à une réflexion du traité des 5 roues de Miyamoto Musashi :

"il faut être capable d’adapter sa stratégie de façon à la synchroniser avec propres aptitudes afin de savoir quand il faut et quand il ne faut pas attaquer. [...] La synchronisation et le rythme apparaissent dans les arts martiaux, le tir à l’arc, les armes à feu et l’équitation. En tout art et en toute capacité, il y a la synchronisation. Même dans le vide il y a la synchronisation. »
avatar
kazenokoe
Membre
Membre

Nombre de messages : 107
Inscription le : 30/11/2008
Pays : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par mimi le Mer 28 Oct - 13:52

pilpous a écrit:
jipe a écrit:Je crois qu'il ne faut pas se focaliser sur l'immobilité parfaite, cela n'existe pas. Il faut maintenir ses organes de visées alignés et faire un lâcher le plus parfait possible. Même si il reste des petits tremblements, cela fera un 10.
Je suis globalement d'accord avec ça : si la visée est bonne, centrée et le lâcher parfait (appui constant et sans à-coup), ça fera effectivement un dix. Et il ne faut pas se focaliser sur cette immobilité parfaite : On se tolère une amplitude de bougé acceptable : s'il est trop ample, c'est pas bon, s'il est par à-coup, c'est pas bon, 'il a tendance à "glisser" vers la droite, c'est pas bon... Les entrainements servent à repérer les "bons" bougés des mauvais...
Maintenant, même si l'immobilité parfaite n'existe pas, on a l'impression par moments de ne plus bouger. C'est là que la préparation du lâché va permettre de finir le boulot calmement (être en pression à ce moment est un très grand atout, il suffit de finir le geste calmement).

Je vous dis ça par expérience, encore ce soir ça m'est arrivé à l'entrainement...
Je vous garantis, j'ai eu ces moments de stabilité "parfaite" et j'étais en pression sur la détente à ce moment. J'ai pu enclencher continuellement ma pression calmement. Et la pression pour finir le geste était volontaire, sans crainte.

jipe a écrit:Se dire tout est parfait - alignement, immobilité.. - maintenant je lâche, amène quasi immanquablement un coup de doigt.
Est-ce que quand on a cette pensée, c'est que justement on ne s'était pas préparé à cette "immobilité" ? Et donc du coup on se précipite pour tenter de profiter de cet instant ? Effectivement, généralement, dans un tel cas, soit on se met en "admiration" (ouah !) ou on tente sa chance avec un mauvais lâché (vite vite !) car mal préparé (ça finit généralement pas terrible en cible...)

jipe a écrit:Pour la dernière mauvaise série de ton match, a mon avis, cela n'a rien a voir avec le problème du lâché. C'est du stress: tu t'est rendu compte que tu pouvais faire un très bon score -> tu t'est tendu, a stresser -> mauvaise série. C'est aussi souvent le cas avec le dernier plomb/la dernière balle.
exactement. on attrape le doigt de bois, on veut à tout prix faire le même score, etc... Des pensées du style "j'ai fait mon boulot, ça a payé" puis "qu'est-ce qui m' a permis d'être bien" et tenter de se rappeler ces bonnes sensations pour le prochain coup est nettement plus productif...

jipe a écrit:A contrario, il est fréquent lorsqu'on commence par une/des mauvaise(s) série(s) de bien terminer. C'est le processus mental inverse: on se dit que vu la(les) mauvaise(s) série(s), le score total sera de toute façon pas terrible -> on se relâche -> on tire mieux.
Entièrement d'accord. C'est aussi pour ça que je n'aime pas faire de beaux essais. Ca m'arrive de faire plus ou moins volontairement des bouses aux essais, ça détend ("ça y est, j'ai fait ma bouse, je peux y aller maintenant")

jipe a écrit:L'idéal, ne pas compter son score ou le moins possible, idem ne pas compter les cartons pour ne pas savoir qu'on approche des la fin des 60 coups.
Petit truc pour ne pas compter les points (on les compte par série souvent). Ne pas regarder les numéros, et prendre le plomb un par un dans une boîte, pendant 5mn... Au bout de 5mn, prendre les plombs 5 par 5... Et Au retour du carton, regarder vaguement la direction du plomb et passer au carton suivant...

Cependant, quand on commence à enchainer les 10, ça devient troublant et on se met à stresser bien souvent. Une pensée du style "j'ai fait ce que j'avais à faire, donc c'est normal que c'est un beau point", et oublier ce point peut parfois aider...

Tout ce blabla pour dire que beaucoup de choses se passent dans nos têtes de tireurs, que ce n'est pas évident de mettre en pratique tout ce que je peux écrire au dessus (moi le premier!), et qu'à un moment, mental et concentration font la différence... C'est d'ailleurs là que les grands champions se distinguent, et dans n'importe quel sport...

J'ajouterai encore une chose, à propos des plans B. Effectivement, ça existe, et ça peut marcher. Je pratique ça de temps en temps. Ce sont des trucs pas catholiques, du style (juste un exemple) : la tête est mal placée, un peu à gauche, mais comme je suis stable plutôt à droite, je lâche quand même. Ca marche assez souvent (et avec de l'expérience), mais c'est ce qui fait faire de grosses boulettes aussi.
Par contre, si à 10m on peut faire ce genre de truc, à 50m debout, on ne peut pas "tricher", ça m'a toujours fait faire des catastrophes...


très bonne analyse tout ça pilpous thumright
avatar
mimi
Membre Actif
Membre Actif

Nombre de messages : 622
Inscription le : 10/07/2007
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: image parfaite

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum