réglage détente baïkal mp 46 m

Aller en bas

réglage détente baïkal mp 46 m

Message par AppelezMoiDany le Ven 28 Avr - 14:38

voici un schéma de la détente de mon arme, j'aimerais que vous m'appreniez à le lire, à en décrire le fonctionnement et surtout la procédure à suivre pour optimiser son réglage...

je n'arrive toujours pas à joindre une photo, mais voici le lien du schéma que j'ai pu trouver sur le net:

http://i62.servimg.com/u/f62/14/22/75/69/izh46t13.jpg


Voilà les nombreux réglages possibles :
A = course après le tir/reserve trigger creep
B = seconde bossette/second stage
C = poids de détente/trigger weight
D = réglage ergonomique de détente/trigger shoe adjustment
F = première bossette/first stage

http://i62.servimg.com/u/f62/14/22/75/69/izh46t13.jpg

d'après le commentaire sur le forum qui décrit cette détente:
"Pour le réglage de la détente il faut éviter si possible de tout toucher à la fois, régler oui pourquoi pas, mais surtout comprendre les réglages un par un en temps réel.
Le tir à sec est de rigueur évidemment...
Dans l'ordre,
A - B - F - C - D
enfin je ferais comme ça si je devais le faire, ce n'est que mon idée."

l'arme d'origine avait une détente très légère, qui la rendait presque dangereuse car le coup pouvait partir en plaçant simplement le poids du doigt sur la queue de détente...

Suite au réglage à l'arrache d'un amateur sur celle ci, j'ai longtemps tiré avec ce réglage aléatoire qui donnait en gros :

     appuis progressif, puis semi point dure pas bien franc, et à partir de ce point ça repartait vers une détente filante très floue... je savais que le coup partait après cette zone de floue mais ça me forçait à me concentrer deux fois !

      Donc me disant que ça ne pouvait pas être pire, j'ai pris mon tournevis et mon petit schéma en tâtonnant.
j'ai réussit :
                                  à régler la course avant le point dur avec la vis F, plus je la vis moins la course est importante
                               à régler un vrai point dur avec la vis A... c'est la vis qui m'intrigue le plus car d'elle de grandes différences peuvent se produire car elle joue sur plusieurs autres facteurs semble t il...et pourtant il est indiqué : réglage de la course après le tir (quelle est l'utilité d'une course après le tir plus ou moins longue?)
                                   à régler la sensibilité du départ du coup avec la vis B seconde bossette...plus je vis plus le lâcher est sensible et du coup moins le point est dur...

                                           à régler le poids de détente au dessus des 500 grammes avec la vis C : plus je la vis, plus le ressort se met en tension, et plus il faut du poids sur le milieu de la queue de détente pour que ça parte...

                                           à régler avec la vis D l'ergonomie de la queue de détente en la plaçant plus loin pour avoir un plus grand bras de levier et en plaçant la pulpe de l'index bien au milieu...


étant content d'avoir enfin un vrai point dur, j'ai testé la détente ainsi ; rattrapage du queue de détente, point dur puis le lâcher quand je ne m'y attend pas, résultats : deux tiers des tirs très bien placés..mais un tiers qui partent de façon anarchique et inexpliqué aussi bien en haut qu'en bas à droite ou à gauche...alors qu'avant j'avais des tirs moins bien centrés mais bien groupés sans tirs excentrés...(ou alors un coup de doigt par ci par là...)

Comme tout amateur énervé j'ai ressorti le tournevis ; en dévissant à fond l'une des vis et en voyant la différence au lâcher à tir sec puis avec plomb en situtation, puis idem avec une autre...

et en tournant cette fameuse vis A = course après le tir/reserve trigger creep: j'ai réussit par hasard à obtenir ce que je voulais à savoir :

    une course avant le tir; un premier point dur mais pas trop, je vise jusqu'à un second point dur moins important que le premier ...et là le lâcher survient de façon inopinée...    résultats ; groupement bien meilleur et tirs centrès sans tirs excentrès.

mes questions!  

   -est ce un hasard d'avoir réussit à obtenir deux points durs avec ce système de détente?
   -puis je régler le poids de la course avant le premier point dur?
   -quel est l'ordre des réglage à effectuer sur les différentes vis
   - est ce qu'une vis peut influer sur plusieurs facteurs ( rôle si important de la vis A (course après le tir)
    -quel est le réglage idéal, du moins utilisé par le plus grand nombre avec de bons résultats
    -qu'est ce que je ne dois surtout pas faire, les bêtises à éviter, les mauvaises habitudes à effacer...
     
      Bref ! que j'arrive à sortir le tournevis et faire exactement le réglage tel que je le veux ou l'aime... voilà !         Merci !

Question subsidiaire : voulant changer d'arme avec une crosse ambidextre ; quelle est la meilleure détente d'après vous entre :

     un steyr lp2 ; un steyr lp50 ; un walther lp400 club ; un morini ap 20; un feinwerkbau P11

AppelezMoiDany
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 32
Inscription le : 14/12/2016
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

reglage suite...

Message par AppelezMoiDany le Dim 10 Déc - 17:08

suite à la perte d'une vis j'avais démonté la poignée de mon pistolet, et là j'ai vu qu'à partir de deux petites fenêtres dans le métal, on pouvait observer ce qui se passe lorsqu'on tourne les vis de réglages.


voici les photos qui sont plus parlantes.


j'ai réussit à avoir un réglage infiniment plus fin que celui que j'avais eu au départ.

à noter quie si vous n'y avez jamais touché, il suffit de se servir de la vis C qui permet de régler le poids de détente : on vis, le poids est plus dur, on dévisse le départ est plus léger.

la vis C est d'ailleurs celle qu'il faut toucher en dernier, car c'est la plus fiable et la plus simple, et que jouer avec les autres vis jouent sur le poids de départ du coup. Je pends simplement un fil sur le bout de la détente, fil au bout duquel il y a 500 grammes puis je soulève le poids lentement.

donc dans l'ordre:

je dévisse les vis F, D et B pour donner un genre de jeu dans le système, on voit d'ailleurs que tout branle méchamment, et que la détente bouge presque toute seule !

là je choisit la course avec la vis A plus je dévisse plus la course est longue;

puis je joue avec les vis F puis B  pour voir dans la fenêtre B le rebord de la lame en rouge qui glisse sur celui qui est cranté.  jusqu'à ce que le coup parte.

à noter que je peux tirer à blanc, sans air ce qui permet de faire les essais à l'infini (en armant la culasse, sans mettre le ressort en compression.


quand j'ai obtenu un point dur puis un lâcher immédiat à la poursuite de la course...et que je suis satisfait du résultat, je rêgle le poids de détente à 500 gr avec la vis C.   Puis je fais des essais avec le plomb, en restant prudent car le coup peut partir très vite lorsqu'on est pas habitué ! donc doigt à côté de la détente, et éventuellement réduire la distance de tir.

DANGER ! parfois on a pas accès à toutes les vis sans écarter le levier d'armement, là il m'est arrivé de mettre deux fois la compression avec un coup à percer les tympans (type 22lr en deux fois pire) la procédure est alors de "purger" l'air  donc de retirer la compression ce qui est utile quand le plomb est déjà dans le canon. ur ce faire suivre les conseils de cette vidéo :   https://www.youtube.com/watch?v=grrfKeflUrs sans lui je n'aurais pas osé le faire et ça marche ça m'a servi une seconde fois : en gros : en réarme la culasse vers le haut, on retire le levier à fond vers la gauche (on ouvre le ressort); là on fait revenir un peu le levier il reste là; on ferme la culasse et on actionne la détente :  l'air fuit et le coup est désamorcé.


parfois en jouant trop avec les vis F A B tout se bloque, mais là on le voit vite par la fenêtre b  car le système n'arrive pas à s'armer, là c'est souvent la vis A qu'il faut dévisser...

 le fait d'avoir un contrôle visuel de son réglage est très rassurant et confortable et surtout le réglage est plus fin !

 on régle la vis D en tout dernier selon ses préférences personnelles  et selon la position de la dernière phalange sur la détente lorsqu'on est dans une bonne postion de tir.


j'espère que ça peut aider d'autres tireurs de cette arme formidable mais rustique. bons tirs !

AppelezMoiDany
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 32
Inscription le : 14/12/2016
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Procédure de réglage :

Message par AppelezMoiDany le Lun 22 Jan - 3:52

je crois enfin avoir compris comment la détente marche ! hormis les deux coups de doigts, ce carton à 12 mètres (oui, j'augmente la distance petit à petit pour m'habituer aux 25m!) me convient en terme de groupement...

donc le schéma du début est tout à fait correcte, mais il représente le mécanisme tout au bout du "point" dur, avant le départ du coup...


donc voilà comment serait un schéma du mécanisme de détente, au repos, avant de commencer à appuyer sur la queue de détente...


Ce que je voulais :
1)Avoir un vrai point dur identifiable (ce que je n'avais jamais eu ! sauf peut être au tout début mais trop léger, avant que le frangin ne touche au pif aux vis!)

2)Un minimum de course après ce point dur avant le départ

3)Les 500 grammes minimum au départ

4) Une position ergonomique du doigt sur la queue de détente (qui ne contrarie pas la préhension et le tir)
donc mes erreurs lors des premiers réglages :

trop visser la vis B ! sur le premier schéma on voit qu'elle est à peine vissée, et c'est très important, car trop vissée, la partie rouge ne repose pas au bon endroit sur la partie verte, résultat, une détente filante sans point dur...

penser que la vis F ne servait qu'à augmenter le bras de levier de la vis B et donc permettre un départ plus puissant; non, la vis F quand on la dévisse, fait basculer l'élement rouge dans le sens anti horraire; et quand on la visse l'élément rouge va tourner dans les sens des aiguilles de la montre sur son axe de rotation.Et c'est très important, car c'est quand le cran bascule sur le rebord de l'élément rouge (il bascule dans l'encoche creusée dans la partie rouge) qu'on entend le clic et que le coup part...

penser que la vis A ne servait qu'à régler la course de la queue de détente après le départ, et non, c'est elle qui rêgle le fameux point dur !

penser que c'est en vissant la vis C du poids de détente qu'on avait le point dur ; c'est en partie vrai mais pas que !
http://forum.poudre.noire.free.fr/download/file.php?id=15834&mode=view

remarque : sur le schéma, les genres de "croix" montrent les axes de rotation, donc où va tourner l'élément quand on joue sur la queue de détente .


Procédure de réglage : (à mon avis ! c'est comme ça que je fais maintenant)



1) dévisser la poignée en bois tenue par ses deux vis, déposer...

2) dévisser presque totalement la vis B ; la vis F ; dévisser un peu moins la vis A; et déssérer un peu la vis C mais elle est moins importante au début (idem vis D à la fin)

3)jouer avec la vis F pour que la partie crantée de l'élément rouge soit comme sur le schéma modifié : on visse ça tourne dans les sens inverse des aiguilles de la montre sur son axe, donc ça part à droite;

on dévisse ça tourne dans les sens de la montre sur son axe donc ça part à gauche et on confirme tout ça visuellement en regardant par la fenêtre B sur la photo; donc c'est très simple, on voit exactement quand on est au point dur si la partie en métal est bien au bord, et va basculer donnant le départ du coup.

4)Visser un peu la vis B pour voir si le coup part ( en se servant de la fonction tir à sec) ; s'il part trop facilement on dévisse la vis B et on visse la vis A. à un moment le coup de partira plus car la vis A empêche tout le l'élément vert de basculer donc empêche le départ du coup : c'est le point dur tant recherché!

5) jouer avec ces deux vis là (A et B) en dévissant vis A et en vissant la vis B pour faire coïncider le départ du coup le plus tôt après le point dur créé...ou l'inverse si on a perdu le point dur, ou si le coup part trop longtemps après celui ci...

6) mettre un poids de 500 grammes sur la queue de détente en position armé et soulever ce poids : si le coup part trop léger on visse la vis C pour durcir le ressort; s'il part trop lourd on la dévisse... c'est très sensible, et arrivé là c'est le plus facile !

7) remonter la poignée et faire quelques tir à secs ou à blanc pour voir si le réglage convient, tirer quelques plombs pour voir si les sensations se confirment...si ce n'est pas le cas on reprend au point 5 avec la crosse montée...si on pense que c'est l'élément rouge qui n'est pas au bon endroit (on sent que ça "gratte" trop longtemps) on démonte la poignée et re point 1)...

8) dévisser la vis D, placer la queue de détente au bon endroit pour qu'elle tombe bien sous le doigt (mais ça c'est une histoire du goût!) et la revisser...

Voilà ! c'était très facile finalement ! mais je dois avouer que sans l'astuce du démontage de la poignée le schéma du départ seul est très insuffisant !

Je suis content que le frangin ai tout déréglé finalement, car sinon je n'aurais jamais essayé de comprendre le mécanisme de détente ! là je n'ai plus peur de sortir le tournevis...et puis comme ça si je tir mal, ce n'est pas dû au tireur, mais à cette foutue détente ! lol!

j'espère que ça pourra servir à un tireur du baïkal mp 46 m

AppelezMoiDany
Membre Junior
Membre Junior

Nombre de messages : 32
Inscription le : 14/12/2016
Pays : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: réglage détente baïkal mp 46 m

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum